logo GED

ALUMNI

Les anciens étudiants de la Grande École du Droit forment un réseau soudé et talentueux de jeunes professionnels du droit animé par le même esprit d'entraide et d'initiative.
Diplômés des M2 et École de Commerce de référence, puis implantés dans de prestigieux cabinets d'avocats et dans des entreprises de renommée mondiale, les Alumni de la Grande École du Droit s'épanouissent dans de nombreux secteurs du Droit des affaires.
Avocat Fiscaliste, Juriste en banque, Agent Compliance, Conseiller en Propriété Intellectuelle ... Vous serez surpris par la diversité des opportunités qui se présenteront sur votre chemin.

keyboard_arrow_down

DÉBOUCHÉS

work

Sociétés Commerciales et Vie Économique

De la rédaction des statuts à la fusion-acquisition, de l'achat du fonds de commerce aux contrats de distribution, le juriste d'affaires conseille les sociétés commerciales dans tous les chapitres marquants de leur belle histoire.

euro_symbol

Fiscalité et Finance

Face aux complexes problématiques de financement et de fiscalité et à une législation de plus en plus stricte dans ces domaines, les entreprises doivent se tourner vers des juristes fiscalistes et financiers rigoureux et visionnaires.

fingerprint

Numérique et Propriété Intellectuelle

L'image de marque, l'innovation des entreprises et la création d'oeuvres nécessite une protection juridique adéquate pour prospérer dans un environnement bouleversé par la révolution digitale.

keyboard_arrow_down

AU-DELÀ DU DROIT :
LES GRANDES ÉCOLES DE COMMERCE

Grâce à une formation académique centrée sur le monde de l’entreprise et la pratique des affaires, les étudiants de la GED ont des profils prisés par les Grandes Écoles de Commerce, qu’ils peuvent intégrer à leur retour de LLM ou au terme de leur M2, via les admissions parallèles.

Les motivations pour rejoindre une école de commerce après la GED sont diverses et variées: se spécialiser dans d’autres domaines tel que le marketing ou la finance, acquérir une double compétence droit-management ou encore lancer sa start-up.

Gestion de projet, Management, Soft Skills, engagement associatif, expérience internationale… la GED permet aux étudiants de développer des compétences décisives pour être admis au sein des écoles de commerce les plus prestigieuses sur le plan national et international.

A titre d’exemple, d’anciens étudiants de la GED ont rejoint les programmes Grande École de l'ESSEC Business School et de l'EM Lyon.

keyboard_arrow_down

TÉMOIGNAGES

plume

«Si en rejoignant les bancs de l’Université j’avais la conviction de devenir avocat, c’est en intégrant la Grande École du Droit que mon projet professionnel s’est véritablement défini. Tout d’abord, durant mes trois années de licence, j’ai eu la chance d’évoluer au sein d’une promotion chaleureuse et unie. Ma promotion se démarquait par la diversité des profils qui la composait ce qui a rapidement instauré une ambiance générale vivante et plaisante. Tant le corps professoral que les étudiants se sont montrés disponibles et à l’écoute, ce qui a, pour ma part, rendu ces années passées au sein de la formation exceptionnelles.
Par ailleurs, ce cursus universitaire a été à mes yeux extrêmement bénéfique puisqu’il m’a permis de réaliser l’un de mes rêves, à savoir, étudier au sein d’une Université américaine. Ainsi, après 3 longues années de préparation, j’ai eu l’opportunité d’intégrer l’University of Washington de la charmante ville de Seattle où j’ai eu l’occasion d’étudier le droit fiscal américain. Cette année passée au sein de l’Emerald City m’a apporté énormément tant du point de vue personnel que professionnel. Ce qui m’a le plus marqué lors de mon LL.M c’est l’accueil des étudiants étrangers qui sont rapidement intégrés au sein des activités extra-scolaires et autres associations, personne n’étant laissé de côté. Enfin, j’ai par la suite intégré le Master Fiscalité Internationale de l’Université Panthéon-Assas et j’envisage désormais de devenir avocat fiscaliste.
»

Locif CHOULAK,
Ancien étudiant de la GED

plume

« En sortant du lycée, on ne sait pas toujours vers quelles études se tourner. Aller vers un cursus de droit franco-anglais, quand le droit est inconnu mais que l'anglais est à peu près maîtrisé, c'était le pari que j'ai fait en rejoignant la GED. Trois années à Sceaux et de très beaux moments de partages et d’amitiés plus tard, l'heure est au départ, pour moi ce fût l'Angleterre, Bristol, pour le droit maritime et l'arbitrage international. Une année riche en rencontres et bien sûr une superbe aventure pour découvrir le droit anglo-saxon ! Retour ensuite en France pour intégrer Assas en Master 2 et après plusieurs expériences en entreprises, rejoindre le groupe Bolloré en droit des contrats et arbitrage sur la zone Afrique et Moyen-Orient. La GED c'est une super aventure de plusieurs années, parfaite pour rencontrer des personnes au sein de la GED, de nouer des amitiés fortes, avant de découvrir l'international et de partager sa langue, sa culture, à d'autres étrangers et surtout rester en contact par la suite. Une grande aventure juridique et humaine en somme, qui saura séduire ceux qui sont ouverts au monde et voudront rejoindre un cursus académique brillant et débouchant sur des horizons multiples ! »

Maxime FRANÇOIS VEZIRIAN,
Ancien étudiant de la GED

plume

« Il est difficile en année de terminale de trouver une formation à taille humaine et avec un accompagnement exigeant autrement qu’en intégrant une classe préparatoire. La GED, présentée par un de ses anciens élèves dans mon lycée (à Chartres) était pour moi la possibilité d’étudier à l’étranger, ainsi qu’en France au sein d’une classe au nombre réduit. Ces quatre années intenses permettent non seulement un enrichissement académique et professionnel, mais aussi et surtout un enrichissement humain. Académique d’abord puisque la GED est un double parcours exigeant un rythme de travail soutenu et permettant d’étudier deux systèmes juridiques différents presque simultanément. C’est aussi un enrichissement professionnel, par la gestion de l’association, des workshops et des ateliers de professionnalisation. Cette professionnalisation m’a permis notamment d’être sélectionnée lors de mon LL.M effectué à San Francisco au sein d’une clinique juridique, encadrée par des cabinets anglo-saxons dans l’aide et l’assistance de projets entrepreneuriaux. Enfin, un enrichissement personnel également, avec une classe de 30 personnes ayant pour beaucoup des doubles nationalités, des parcours atypiques et qui au jour d’aujourd’hui sont avant tout de très bons amis. Le meilleur exemple de ce lien particulièrement fort développé à la GED est le fait de commencer la création d’un projet Legal Tech avec Mathieu Mestre (Promotion Budapest), et ce après un séjour Californien et un stage commun à la Station F et bientôt un Master 2 au sein du même diplôme. Tout simplement aussi, le fait que nous organisations à l’heure actuelle une colocation GED avec Mathieu et Maxime Clerbout (Première génération et diplômé de l’EM Lyon) prouve bien que la GED se prolonge bien au-delà des quatre années. »

Lara GARRIDO MARTIN,
Ancien étudiant de la GED

keyboard_arrow_up
chat_bubble_outline