LA FORMATION GED

Un programme unique adapté aux besoins du marché du droit.

La Grande École du Droit aussi appelée « Diplôme Universitaire Law & Advisory » est une formation juridique d’excellence spécialisée dans le droit des affaires. Ce programme unique a été modelé selon les besoins de plus en plus exigeants du monde des affaires en alliant professionnalisation et portée internationale. En effet, la Grande École du Droit dispose d’une dimension internationale marquée avec une quatrième année à l’étranger et des enseignements renforcés en anglais, notamment à travers l’étude du Common Law. Il s’agit également d’une formation professionnalisante qui initie ses étudiants à la pratique des affaires avec des cours spécialisés, dispensés par des professionnels.

La formation de la Grande École du Droit est constituée de quatre années qui aboutissent à la délivrance de quatre diplômes prestigieux. 

Pendant trois années, les étudiants de la Grande École du Droit suivent les enseignements de la Licence de droit privé de l’Université Paris-Saclay au sein de la Faculté Jean Monnet de Sceaux. En parallèle, ils prennent part aux cours spécialisés du Diplôme Universitaire Law & Advisory qui leurs permettent d’acquérir des connaissances techniques, inédites à ce niveau d’étude. Au cours de la troisième année, les étudiants vont à la fois suivre les cours de la Licence de Droit et les enseignements du Master 1 Droit des Affaires de l’Université Paris Saclay. Les cours anticipés du Master 1 lors de la troisième année de Licence permettent aux étudiants de partir en LL.M au cours de la quatrième année à l’issue de laquelle ils obtiendront leur Master 1 et leur LL.M.

Ainsi, au terme des quatre années de la formation, les étudiants de la Grande École du Droit sont titulaires de quatre diplômes, soit de la Licence de droit privé de l’Université Paris-Saclay, du Diplôme Universitaire Law & Advisory, du Master 1 Droit des affaires de l’Université Paris-Saclay et d’un LL.M (Master of Laws) réalisé dans l’une des Universités anglophones les plus prestigieuses du monde.

LA GED 1

La première année de Licence de Droit se caractérise par la découverte des matières fondamentales telles que le droit civil et le droit constitutionnel dispensés aux deux semestres. L’histoire du droit, également dispensée au cours des deux semestres, nous permet de mieux comprendre l’évolution du droit et pourquoi le droit positif est tel qu’il est de nos jours.

À la Grande École du Droit, les matières clés sont “British Civilisation” et “American Law” avec lesquels nous amorçons ces droits anglo-saxons tout en renforçant nos compétences linguistiques afin de préparer l’IELTS. La philosophie du droit nous permet d’appréhender autrement le droit et d’avoir une réflexion sur les notions que nous abordons à travers les cours de la Licence. Le cours de projet professionnel quant à lui apporte une nouvelle dimension à nos études puisque nous évoquons les différents métiers relatifs au droit, l’élaboration de CV, lettres de motivation ou encore des entretiens d’embauche. En outre, nous commençons à établir notre projet professionnel et notre projet de LLM.

LA GED 2

La seconde année à la Grande École du Droit nous apporte une vision plus concrète du droit par le biais de matières telles que le droit des contrats et la responsabilité civile. Le droit administratif dispensé au cours des deux semestres, nous permet de comprendre les enjeux fondamentaux du droit public. En deuxième année, nous commençons déjà à effectuer des choix pour nos majeures. En effet au premier semestre de Licence 2, il est possible de choisir d’étudier le droit pénal ou le droit de l’Union Européenne. Au second semestre, nous choisissons d’étudier la procédure pénale ou les finances publiques. 

Dans le cadre des cours du Diplôme universitaire comme de la Licence, nous avons davantage de matières dispensées en anglais, ce qui nous permet de renforcer la maîtrise de cette langue, essentielle dans le monde professionnel d’aujourd’hui.  Ainsi nous avons au sein de la licence des matières comme Économie internationale et européenne  et Grands système de droit au second semestre. 

À la GED, le cours de “Business Law” dispensé tout au long de l’année, nous pousse à acquérir un vocabulaire juridique en anglais adapté au domaine des affaires. De plus, parmi les cours de la Grande École du Droit, nous suivons des matières professionnalisantes telles que le cours de projet  professionnel ou de gestion de projet. Ces enseignements nous donnent l’occasion d’acquérir des qualités essentielles au monde de l’entreprise et de pouvoir les mettre en pratique. Ces cours sont également l’occasion d’affiner nos choix de destination de LLM et ainsi d’établir un véritable plan pour l’avenir.

LA GED 3

La troisième année de la formation se caractérise par un approfondissement des connaissances en droit des affaires et du monde anglo-saxon dans la continuité des années précédentes. Les matières sont toutefois plus complexes ; il y a notamment des cours plus spécifiques au droit anglo-saxon comme « Trust Law ». En ce qui concerne les cours de la Licence, il y a aussi un approfondissement des matières étudiées comme le cours de droits des groupements sociétaires qui est une continuité du droit des sociétés. La GED3 est en outre une année de renforcement du syllogisme juridique multiculturel

Parallèlement à la licence nous suivons de façon anticipée certaines matières du Master 1 Droit des Affaires de l’Université Paris Saclay. Selon nos projets d’avenir et nos goûts, nous pouvons ainsi nous tourner vers le droit international privé, le droit fiscal des affaires ainsi que le droit commercial au premier semestre. Au second semestre, le choix se fera entre le droit commercial international, le droit des marchés financiers et le droit bancaire. Enfin, nous concrétisons notre projet de LL.M et effectuons des demandes d’admission auprès des universités anglo-saxonnes les plus prestigieuses dans le monde en vue de les intégrer l’année suivante.

L'ANNÉE À L'ÉTRANGER - LE LL.M

Découvrez les 48 destinations de LL.M de nos étudiants.

Le LL.M. (Master of Laws) est le diplôme juridique de référence au niveau mondial. Équivalent du M.B.A (Master of Business Administration) des Business Schools, il complète à merveille un cursus suivi en faculté française.il diffère des diplômes français par un enseignement majoritairement composé des “lectures”, séance de cours faisant la part belle au débat , à la réflexion personnelle et aux confrontations d’idée. Partir une année en LLM permet également de s’immerger dans une vie étudiante trépidante, découlant d’une véritable “culture universitaire” émanant de chaque faculté. Ainsi, partir en LLM, c’est aussi intégrer une communauté , par laquelle vous tisserez à vie des liens amicaux et professionnels.

Généralement, les étudiants français réalisent un LLM à la fin de leur étude. En intégrant le LLM dans son offre académique, la GED permet de “gagner une année” : En effet, en suivant des cours de Master 1 Droit des affaires dès la troisième année, puis en réalisant un mémoire à distance, l’étudiant valide , au terme de la quatrième année, à la fois le LLM de l’université étrangère, mais également le Master 1 Droit des affaires de Paris-Saclay.
Cours d’anglais renforcée, immersion dans le droit anglo-saxon, soft skills, management, la GED met tout en oeuvre pour que l’étudiant explore l’intégralité de son potentiel durant l’année de LLM, mais également tout au long de sa carrière.

Au delà de l’année gagnée , réaliser un LLM durant l’année de Master 1 décuple les chances de l’étudiant de décrocher son Master 2 de rêve: maturité juridique, expérience internationale et engagement associatif, cet impressionnant cocktail issue des expériences GED et LLM saura séduire les directeurs des meilleurs Masters 2, mais aussi des Grandes écoles de commerce !

Enfin, le LLM est surtout une belle aventure humaine. Et la GED mettra tout en oeuvre pour que vous écriviez la vôtre avec la plus belle plume.

COMMON LAW

La Grande Ecole du Droit propose des cours de « Common Law » qui permettent aux étudiants de se familiariser avec le système juridique de Common Law (UK et US). Ces cours ont le bénéfice d’apporter aux étudiants une approche différente du droit, ce qui est profitable pour s’habituer dès la première année à suivre des cours donnés intégralement en langue anglaise. Ainsi, les différents types de cours de « Common Law » (American law, tort law, contract law, …) permettent aux étudiants d’acquérir les bases de chaque matière proposée. De plus, ces cours donnent l’opportunité aux élèves de tester un nouveau type d’apprentissage, basé sur le dialogue et sur une recherche personnelle qui sera, par la suite, discutée en classe avec le professeur et les autres élèves. Cette nouvelle perspective a le mérite de modifier la logique du futur juriste, qui sera alors capable de distinguer plus aisément les différences entre le droit français « civiliste » et les droits de Common Law.

En complément des cours de langues dispensés en licence, les étudiants de la Grande Ecole du Droit disposent de cours d’anglais de spécialité, qui vise à approfondir les connaissances acquises en civilisation britannique.

Vous l’aurez donc compris, ces cours permettent d’acquérir de solides bases en droit comparé, de maîtriser l’anglais courant et juridique, oral et écrit (notamment avec le cours de traduction juridique dispensé par les anciens étudiants de la Grande Ecole du Droit). Dans une perspective professionnelle, ces cours de Common Law vous fourniront les outils nécessaires pour vous insérer dans le monde juridique anglophone.

ATELIERS DE PROFESSIONALISATION​

La Grande Ecole du Droit accompagne chaque promotion en proposant divers séminaires ciblés pour chaque année.
En première année, les étudiants de la Grande Ecole du Droit sont encouragés à trouver leur premier job. Plusieurs ateliers permettant d’apprendre à rédiger correctement un CV, une lettre de motivation et également à se préparer pour un éventuel entretien d’embauche. Ce premier pas dans la vie professionnelle est alors un véritable atout pour des étudiants à l’université.
En deuxième année, les étudiants de la Grande Ecole du Droit doivent mener à bien un projet de leur choix. Cette opportunité permet aux étudiants de développer leurs compétences personnelles en prenant en compte le travail de groupe. Les étudiants doivent également faire face aux contraintes pouvant émerger d’un tel projet comme le respect des deadlines ou la gestion du groupe. Ce séminaire a pour but principal de responsabiliser les étudiants et de leur donner un avant goût du monde professionnel.
En troisième année, le projet académique et in fine professionnel des étudiants se peaufine avec le séminaire Professional Project. Celui-ci consiste à se projeter au retour de l’année à l’étranger, en recherchant notamment son « Master 2 de rêve ». Les étudiants commencent également à se familiariser avec le Management qui permet d’apprendre les bases du leadership et du renforcement d’équipe (Team Building) en entreprise.

X